Sélectionner une page

Merkwiller-Pechelbronn: la restauration du musée du pétrole ou la folie des grandeurs.

Un projet est à l’étude sur la commune de Pechelbronn-Merckwiller il vise à restaurer le musée du pétrole, pour un cout d’investissement astronomique de 3 millions d’euros! avec pour finalité la création d’un nouveau musée  du pétrole et des énergies.

Ce projet pharaonique soulève certains problèmes: d’abord le cout financier mais également un rapport investissement trop élevé, l’objectif du nombre de visiteurs nécessaires pour couvrir les frais de fonctionnement évalué à 100 000/an alors que le musée actuel de Merkwiller-Pechelbronn peine à atteindre les 3000 visiteurs !  les partenaires, l’impact sur la commune ( nuisance, circulation), la pollution des sols, l’augmentation ou non des impôts locaux, etc. 

Certes il faut assurer la pérennité, la valorisation et la transmission  de ce patrimoine  industriel, améliorons son état actuel pour éviter sa disparition mais d’autres sites en Alsace du Nord méritent également une attention particulière: 

                       – A Lauterbourg, Vauban a laissé son empreinte  a travers les fortifications et les bâtiments de la ville. Une ancienne caserne datant du 18 ième siècle est à l’abandon par la commune.

                       – A froeschwiller, un château est célèbre pour sa participation lors de la bataille du 6 aout 1870 opposant les prussiens et les français. Cette bataille se déroula dans les environs de Woerth. L e château servit  de quartier général  au maréchal  français Mac Mahon. l’acte de reddition des troupes françaises fut signé au château. Classé au monument historique, des travaux de restauration sont nécessaires à l’intérieur du château.  La pièce la plus belle du château est un mini théâtre avec des moulures au plafond datant du 18 ième siècle.

                      – Au hochwald se trouve  l’un des plus grands forts de la ligne Maginot. Il y a un système défensif unique en France  entre l’ouvrage est et ouest du fort de hochwald, un fossé antichar en maçonnerie de style Vauban avec des casemates  de défense. Celui-ci est également délaissé.

Le projet de restauration gigantesque et extrêmement coûteux du musée du pétrole se fera forcément au détriment de ces bijoux du patrimoine, nous nous opposons donc à cette lubie qui concentre tous les investissements sur un seul site et préconisons une répartition plus juste des budgets pour une plus grande harmonisation dans la préservation de notre héritage culturel.

Christophe Heyd 

Référent patrimoine RN67