Sélectionner une page

La sucrerie d’Erstein

Cette semaine nous apprenons avec stupeur le plan de restructuration de  l’entreprise nationale « Cristal Union », il vise notamment à supprimer 70 postes de la sucrerie basée à Erstein depuis 1893 !

En effet, malgré un record de production atteint (1050 tonnes/jour) et un personnel qui a largement dépassé les objectifs de rendement, « Cristal Union » assume totalement son plan de restructuration qui vise à fermer deux usines en France et supprimer 70 emplois à Erstein, en contre-argumentant sur le problème de la fin des quotas du sucre européen, une concurrence internationale toujours plus démesurée et une réduction drastique du budget ces derniers mois afin de faire des économies dans le secteur d’activité !

Cependant il ne faut pas se résigner ! La sucrerie est basée à Erstein depuis plus de 100 ans, c’est plus qu’une entreprise, c’est une marque pour la ville, une attractivité, un festival annuel, des emplois, une fierté et un dynamisme pour la cité sucrière ! Laisser faire cette restructuration est un pas de plus vers un avenir incertain pour l’usine et la ville d’Erstein !

 

Pour sauvegarder nos emplois et les entreprises locales nous préconisons :

  • Le rétablissement des quotas européens du sucre ;
  • Un engagement en toute transparence avec la ville d’Erstein pour l’emploi ;
  • Un soutien des collectivités afin d’améliorer les exportations dans le but de contrecarrer la concurrence internationale ;
  • Inviter l’usine C-U d’Erstein à devenir partenaire de la marque partagée Alsace.

 

Ces mesures sont destinées à promouvoir le marché du sucre français, jusque-là leader en Europe et d’éviter les plans de restructurations massives !

 

Kévin DIEBOLD, secrétaire RN du canton d’Erstein.