Sélectionner une page

Les écologistes et l’écologie

Le 23 février dernier, un article de toute une page, et en page 2 s’il -vous plaît, annonce que la guerre
contre le plastique est déclarée. Un pacte (encore un …) pour réduire les emballages a été signé entre
l’Etat, des entreprises et des ONG. A l’horizon : de nouvelles interdictions dès 2021.
Enfin, se dit-on ! Les objets usuels les plus visés seront les cotons-tige, les pailles, les sacs plastiques, etc.
Logique, en espérant que les pays d’Afrique, notamment du nord, y pensent aussi, pas seulement l’Europe

L’amusant, c’est leurs propositions « pour s’en passer au quotidien » (je commente au passage) :
– ré-utiliser au maximum nos sacs, ne plus sur-emballer … (comme avant!)
– opter pour les bocaux, bouteilles en verre … (comme avant!)
– utiliser une yaourtière … (comme avant!)
– pour le pique-nique, bannir les bouteilles plastique, prendre une gourde inox … (comme avant!)
– passer aux couches lavables pour bébé … (comme avant!)
– privilégier le fait maison plutôt que le tout fait, en contenant plastique … (comme avant!)

Ces écolos sont innovants, c’est impressionnant !
Sérieusement : il est temps en effet d’arrêter de polluer toute la terre et les mers avec le plastique, nous le
disons depuis longtemps. Cela suppose une reconversion par rapport au « moindre effort » dans nos
achats et nos pratiques de jeter. Mais que les « écolos » arrêtent de vouloir forcer les gens à changer tout
leur mode de vie, et pas seulement contre le plastique, sous le prétexte tarte à la crème, et faux, du

« réchauffement climatique ». En faisant ce que les medias ne cessent de nous reprocher : « jouer-sur-les-
peurs ».

 

Ensuite, ce même 23 février dans les DNA (belle simultanéité pour une bonne préparation
psychologique), et encore le 25 dans le gratuit « 20 minutes » : les « écologistes » strasbourgeois se
mettent en campagne pour les municipales de 2020, et veulent « construire un projet de rupture ». Leur
slogan (Strasbourg a envie d’écologie) serait bien sympathique s’il ne recouvrait les bonnes vieilles visées
totalitaires de l’extrême gauche. Ils veulent construire (une fois de plus) la rupture pour « répondre à
l’urgence climatique ».

Voyons de plus près les idées qu’ils avancent :
– les dégâts de l’environnement viennent des modèles économiques inégalitaires (!)
– l’envie d’écologie se retrouverait chez les anti-GCO, les marches pour le climat (!) et autres
mobilisations … appel du pied aux gilets jaunes ? C’est un peu gros …
– un appel au rassemblement de tous ceux qui « dénoncent toute forme de discrimination »
(c’est de l’écologie, ça ?)
– ils annoncent une rencontre, le 25, avec le maire « écolo » de Grande-Synthe sur le droit des
femmes (c’est de l’écologie ?). Etc …

Sachant qu’ils sont évidemment pour l’immigration sans limite, ne trouvez-vous pas qu’on est très loin de
la nature et de l’environnement, mais en plein dans les vieux délires de l’extrême gauche ?
Après les européennes, ils constitueront leur liste, ont-ils annoncé devant la vieille-garde d’extrême
gauche (Dreyssé, Jund, etc), ou : comment refaire de l’ancien avec des nouvelles têtes.

MARINE, VITE ! ON ARRIVE, AVANT QU’ILS N’AIENT TOUT DETRUIT !

Jean Wagner